Gelée royale

25,50

Pot de 30g

Description

À savoir :

La gelée royale est le produit de sécrétion du système glandulaire céphalique (glandes hypopharyngiennes et glandes mandibulaires) des abeilles ouvrières, entre le cinquième et le quatorzième jour de leur existence (ouvrières qui portent alors le nom de nourrices). C’est une substance blanchâtre aux reflets nacrés, à consistance gélatineuse, de saveur chaude, acide et très sucrée

Composition :

La gelée royale contient en moyenne :
lipides: 4,5 %,
glucides: 14,5 %,
du glucose et du fructose pour la plus grande partie, et en proportions nettement moindres du saccharose, du maltose de l’erlose du tréhalose et du mélibiose.
protides: 13 % (acides aminés à l’état libre ou combiné)
eau : environ 66 %.
On y trouve également des vitamines (la gelée royale est le produit naturel connu le plus riche qui soit en vitamine B5), des oligo-éléments, de l’acéthylcholine (jusqu’à 1 mg/g), des facteurs antibiotiques particulièrement actifs sur les proteus et escherichia coli B (plus connu sous le nom de colibacille).

Propriétés et effets :

La gelée royale contient une proportion considérable de protéines, d’acides aminés, de lipides, de vitamines et de sucres, et est également reconnue pour avoir diverses vertus nutritionnelles sur les humains.
En réalité, peu d’études scientifiques ont mis en évidence les bienfaits de la gelée royale sur la santé humaine. Quoi qu’il en soit, quelques expérimentations in vivo et in vitro ¹ ² ont permis de constater:
• une activité vasodilatatrice et hypotensive.
• une activité anti cholestérolémique.
• un effet anti cancérigène.

Source : Wikipédia

1. Fujii, A. 1995. Pharmacological effect of royal jelly. Honeybee Science 16, 97–104.
2. Mateescu, C. et Barbulescu, D. 1999. Enhanced nutritive, functional and therapeutic action of combined bee products in complex food supplements. Roumanian Biotechnology Letter 4, 163–172.
3. Kushima et al. 1973. Effects of royal jelly on autonomic imbalance in menopausal women. The World of Obstetrics and Gynecology 25, 439–443.
4. ? Satoshi, M. et al.2005. Royal jelly has estrogenic effects in vitro and in vivo. Journal of Ethnopharmacology 101, 215–220.

Informations complémentaires

REF

FAIB004

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetourner aux achats